Propriété de la Fondation Guy de Pourtalès, le fonds d’archives de l’écrivain a été déposé en 2011 au Centre de recherches sur les lettres romandes (UNIL). Les cent trente-cinq boîtes qui le composent contiennent les manuscrits des œuvres – romans, journal, articles, biographies – dont ils permettent de reconstituer la genèse. Une vaste correspondance – avec des écrivains, des éditeurs, sa famille et ses amis – documente la création de l’œuvre de Guy de Pourtalès, ses activités de conférencier et de biographe, ses relations personnelles et familiales. Ont également été conservés les comptes rendus de ses publications, les documents concernant l’édition de ses textes (contrats, prières d’insérer, décomptes de droits), ainsi que des albums photographiques et des souvenirs de famille. Cet ensemble constitue un témoignage exceptionnellement complet et cohérent, et offre aux chercheurs des outils de travail précieux. Après son arrivée au CRLR, le fonds d’archives a permis de publier le Journal de la Guerre en 2014, et sert aujourd’hui à préparer l’édition commentée de quatre textes aux Éditions Infolio. Le fonds comprend enfin une partie de la bibliothèque de Pourtalès, notamment les éditions originales de ses ouvrages et sa bibliothèque de travail, utilisée par l’écrivain comme source pour ses biographies de musiciens.

La Fondation Guy de Pourtalès et le Centre de recherches sur les lettres romandes œuvrent à compléter le fonds d’archives avec des documents inédits. Si vous possédez de telles pièces (manuscrits et lettres notamment), vous pouvez vous adresser à Stéphane Pétermann pour les déposer au CRLR, ou pour que des copies en soient faites.